Questions? Commentaires? 4 aides sociales à connaître SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

ACS-APA-AME-ASI-aides sociales

4 aides sociales à connaître

le 29 mars 2016
Selon le baromètre d’opinion de la DREES, plus d’une personne sur deux ignore l’existence de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), et plus de deux sur trois déclarent n’avoir jamais entendu parler de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) ou de l’aide médicale d’Etat (AME). L’allocation supplémentaire invalidité (ASI) est également peu connue. La mutuelle SMATIS revient sur ces aides qui méritent quelques explications.
  • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Versée à partir de 60 ans, l’APA peut financer une partie des dépenses nécessaires au maintien à domicile ou financer une partie du tarif dépendance de l’établissement de résidence de l’allocataire.

Son montant s’élève de 29,01 € à 1 713,08 € maximum par mois, et est calculé en fonction du revenu et du degré de perte d’autonomie de l’allocataire. celui-ci est évalué à l’aide de la grille nationale AGGIR, et seules les personnes faisant partie du GIR1 à 4 peuvent prétendre à l’aide APA.

L’allocation personnalisée d’autonomie est attribuée par les Conseils généraux.


  • L’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS)

L’ACS permet de financer une partie ou la totalité du coût d’adhésion à une mutuelle. Elle s’adresse aux personnes à faibles revenus mais qui sont légèrement supérieurs au plafond fixé pour l'attribution de la couverture maladie universelle complémentaire (CMUC).

Le montant de l’ACS est fonction de l’âge, et est compris entre 100 € et 550 €.

L’aide se matérialise sous la forme d’un chèque santé, ou d’une “attestation-chèque”, à remettre à la complémentaire santé pour la souscription à l'un des contrats sélectionnés au titre de l'ACS. Le montant du chèque santé sera déduit de la cotisation annuelle.

Pour recevoir l’ACS, une demande d’aide est à envoyer à la caisse d’Assurance maladie de son lieu de résidence.


  • L’aide médicale d’Etat (AME)

L’AME permet une prise en charge à 100 % des soins médicaux et d’hospitalisation en cas de maladie ou de maternité, dans la limite des tarifs remboursés par la Sécurité sociale.

Elle couvre les frais médicaux des personnes résidant en France (métropolitaine et DOM hors Mayotte) depuis plus de trois mois, et dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond.

Pour faire une demande d’aide médicale d’Etat, il suffit de se renseigner auprès de la caisse d'Assurance maladie de son lieu de résidence, du centre communal d'action sociale (CCAS) de sa ville, des services sanitaires et sociaux, d’une association agréée ou d’un établissement de santé.


  • L’allocation supplémentaire invalidité (ASI)

L’ASI est une aide accordée en plus aux personnes percevant déjà une pension d’invalidité, ou une pension de veuf ou de veuve invalide. Il s’agit d’une aide financière complémentaire, qui permet de garantir un minimum de ressources.

Pour en bénéficier, le demandeur doit être atteint d’une invalidité réduisant d’au moins 2/3 sa capacité de travail ou de gain. L’âge, la résidence et les ressources sont également des conditions d’attribution de l’aide. Son montant ne peut dépasser un certain plafond, qui varie selon la situation familiale du demandeur.

Pour plus de renseignements, il suffit de contacter sa caisse d'Assurance Maladie.

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

Le code postal est incorrect, merci de le saisir à nouveau

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...