Questions? Commentaires? Enfants et écrans : la règle des “3-6-9-12” SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

télévision et enfants - téléphone et enfants - tablette et enfants - ordinateur et enfants - quel âge pour utiliser un téléphone - usage des écrans - ecrans et enfants

Enfants et écrans : la règle des “3-6-9-12”

le 09 août 2017
Télévision, tablette, ordinateur, téléphone… Les écrans font désormais partie du quotidien des enfants. Les habitudes familiales sont bouleversées et les parents désorientés. Pourtant, aucun écran n’est mauvais en soi, tout dépend du moment et de la façon de les introduire dans la vie de l’enfant. Conseils avec SMATIS.

Avant 3 ans

Pour grandir, bébé a besoin de contact, d’attention, de langage, de relation et de moments d’échanges avec ses parents. La télévision peut nuire à son développement personnel car le rythme des images, la couleur et le son, lui créent une agitation intérieure qu’il ne maîtrise pas. C’est la raison pour laquelle les pédiatres recommandent d’éviter au maximum l’exposition à la télévision avant 3 ans.

Les tablettes tactiles peuvent servir de support de jeux, mais leur utilisation ne doit pas dépasser 10 minutes par jour, et toujours sous la vigilance des parents.

Avant 3 ans, l’enfant a besoin de toucher, sentir, manipuler, explorer ce qui l’entoure. Les activités stimulant ses sens sont recommandées, contrairement aux écrans qui le rendent passif et insensible. A défaut d’être constamment occupé, l’enfant peut aussi s’ennuyer. Cette situation est même recommandée par les psychologues ! Laisser son enfant s’ennuyer permettrait à celui-ci de rêver, d’imaginer et de créer. C’est ainsi qu’il se construirait.


De 3 à 6 ans

Entre 3 et 6 ans, l’enfant perfectionne ses acquis. L’entrée à l’école l'initie à la vie en société, à la communication, et lui permet aussi d’apprendre les règles de bonne conduite qu'impose la collectivité. Les activités manuelles telles que le coloriage, la peinture et le découpage, restent très importantes pour le développement sensoriel de l’enfant, pour stimuler sa créativité. Parallèlement, les écrans peuvent accompagner ce développement. Une console de jeu peut être par exemple un support de jeu (en famille de préférence), voire mieux, d’apprentissage accompagné. Il convient tout de même de respecter certaines règles, et notamment en terme de temps d’écran. Celui-ci est de 30 minutes par jour, pas plus, à cet âge.

Qu’il s’agisse de la télévision, d’ordinateur ou de jeux vidéo, l’enfant ne doit pas rester seul devant les écrans, et les programmes (ou jeux) doivent être adaptés à son âge. Les écrans sont interdits dans la chambre à coucher de l’enfant. Ils sont placés de préférence dans une pièce de vie commune.


De 6 à 9 ans

A partir de 6 ans, l’enfant a plus de facilité à se représenter son univers. Il approfondit son raisonnement et devient de plus en plus autonome, notamment vis-à-vis de ses parents. Lui interdire l’usage des écrans est impossible puisque même à l’école, il en fait l’apprentissage. Pour autant, établir des règles claires sur le temps d’écran est indispensable. Décidées avec l’enfant, ces règles seront adaptées en fonction de la vie de famille et de l’enfant.

L’accès à Internet est exceptionnel avant 9 ans, et toujours encadré par un adulte. Les jeux vidéos doivent être adaptés à l’âge de l’enfant. Pour cela, il est conseillé de se référez à la signalétique PEGI.

Avant 10 ans, l’enfant a du mal à gérer ses émotions et à les distinguer. La télévision peut être une source de stress et d’anxiété pour lui. Prendre le temps de discuter en famille des images qu’il a vues est important. Vérifiez bien aussi que les programmes télévisés sont adaptés à son âge. Tout comme avant 6 ans, les écrans sont proscrits de la chambre de l’enfant et placés dans une pièce de vie commune. Cette règle empêche le dépassement du temps d’écran et surtout, évite les troubles du sommeil.


De 9 à 12 ans

C’est le début de la préadolescence. L’enfant devient de plus en plus autonome vis-à-vis de ses parents et acquiert une certaine maturité. Pour autant, l’usage des écrans doit continuer à être contrôlé par les parents et limité dans le temps. A ce propos, le temps d’écran conseillé à cet âge est d’1h30 maximum par jour, à répartir en fonction des différents écrans utilisés. Ramené à la semaine, cela représente tout de même 10h30 !

L’usage de la console de jeux est autorisé, mais dans la limite du temps d’usage convenu. L’enfant peut utiliser Internet, tout en étant accompagné de ses parents, car il doit appréhender ce réseau d’informations avec détachement pour ne pas tomber dans la mésinformation.

Entre 9 et 12 ans, la question du téléphone portable se pose : dois-je équiper mon enfant à son entrée en 6ème ? La décision appartient à chaque famille et elle sera prise avec l’enfant. Une règle de vie universelle et éternelle s’impose tout de même : pas de téléphone pendant le repas, ni pour l’enfant, ni pour les parents !


Après 12 ans

A cet âge, la communication parents/enfant est souvent difficile. Pourtant, même si l’enfant se rebelle, il est nécessaire de continuer d’adopter certaines règles avec lui, comme convenir d’horaires de navigation sur l’ordinateur, mettre en place un contrôle parental, et ne pas le laisser seul dans sa chambre avec une connexion illimitée, surtout la nuit.

L’enfant peut utiliser Internet mais il doit apprendre des règles de bonne conduite : ne jamais divulguer son adresse ou son numéro de téléphone, ne pas accepter de rendez-vous, bien faire la différence entre réalité et virtuel. Il est également important de le sensibiliser au fait qu’en surfant sur le web, il s’expose à certaines pratiques dangereuses, telles que le harcèlement, la pornographie, le téléchargement, etc. Dans ce cas, utiliser un filtre et/ou parler du sujet en famille peut s’avérer utile.

L’usage des jeux vidéo peut être bénéfique à sa créativité, à condition de respecter les horaires de navigation prédéfinis. Pour les jeux en réseau, les parents doivent surveiller le temps que l’enfant y passe car ces jeux peuvent être responsables de nombreux maux.

Avoir un compte sur un réseau social est possible mais pas avant 13 ans (âge réglementaire pour s’inscrire à Facebook). Dans tous les cas, parents et enfant ne sont pas ”amis” sur Facebook, et les parents doivent essayer de comprendre le langage particulier des ados !



source : www.3-6-9-12.com/

article écrit le 15/06/2017

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

Le code postal est incorrect, merci de le saisir à nouveau

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...