Questions? Commentaires? Médicaments : faites-vous les bons gestes ? SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

médicaments - conserver ses médicaments - medicaments périmés - médicaments non utilisés - budget medicaments - acheter des médicaments moins cher - medicaments retirés de la vente

Médicaments : faites-vous les bons gestes ?

le 29 septembre 2016
La France figure parmi les pays européens les plus consommateurs de médicaments. Pour autant, nous sommes nombreux à ne pas respecter certains comportements, notamment en terme de conservation et/ou de recyclage. Smatis vous en rappelle quelques règles et vous livre des astuces pour limiter votre budget en dépenses de médicaments.

Comment conserver idéalement des médicaments ?

D’une manière générale, les médicaments doivent être protégés de la chaleur, de l’humidité, du froid et de la lumière directe du soleil. Il faut donc éviter de les placer dans la salle de bains, la cuisine, la voiture, ou près d’une fenêtre laissant passer les rayons du soleil. Les médicaments doivent également être conservés à température ambiante (entre 15 °C et 30 °C, voire 25°C maxi) et dans un endroit sec, mais certains d’entre eux nécessitent des températures de préservation bien spécifiques : entre 2 °C et 8 °C ou entre 4 °C et 30 °C.

Quoi qu’il en soit, les médicaments seront disposés hors de la portée des enfants, dans une armoire à pharmacie fermée à clé et placée en hauteur.


Que faire des médicaments périmés ou non utilisés ?

La campagne de sensibilisation «Les médicaments sont utiles, ne les rendons pas nuisibles», lancée par l’association Cyclamed en 2013, a porté ses fruits. Nous sommes de plus en plus nombreux à ramener nos médicaments non utilisés, ou périmés, à la pharmacie*. Au lieu de les jeter négligemment dans nos poubelles, éviers ou même toilettes, au risque de polluer les eaux de surface et les eaux souterraines, en rapportant ces médicaments à la pharmacie, nous contribuons au respect de la planète car cette démarche vise avant tout à protéger l’environnement. Une fois collectés par le pharmacien, les médicaments sont incinérés et transformés en énergie.


Que faire pour limiter son budget médicaments ?

Demander des médicaments en conditionnement trimestriel. Certains médicaments utilisés pour traiter des pathologies comme le diabète, le cholestérol, l’hypertension, l’insuffisance cardiaque…, sont disponibles en conditionnement trimestriel. La franchise de 0,50 € par boîte de médicaments prescrite est appliquée une seule fois et le prix des boîtes de médicaments est moindre.

Privilégier les génériques. Rappelons que les médicaments dits “génériques” contiennent les mêmes principes actifs que les médicaments originaux, hormis les excipients qu’ils contiennent. A effet thérapeutique égal, acheter des médicaments génériques représente donc une alternative budgétaire car leur prix est trois fois moins élevé que celui des médicaments d’origine.

Préférer une prescription en DCI. A l’issue de votre visite chez le médecin, demandez lui une ordonnance avec le nom de la molécule (DCI ou Dénomination Commune Internationale), sans mentionner de marque de médicament (ex : paracétamol au lieu de Doliprane). Votre pharmacien vous délivrera alors normalement les médicaments les moins chers.

Eviter les doublons. Tout nouveau traitement entraîne une nouvelle prescription. Or, certains médicaments s’équivalent et il n’est pas nécessaire d’aller vous en procurer d’autres si vous en possédez déjà dans votre pharmacie. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Cela vous évitera des dépenses inutiles.


Les médicaments retirés de la vente

Certains médicaments sont retirés du marché à cause des risques qu’ils peuvent entraîner pour la sécurité sanitaire, ou par principe de précaution. Des effets indésirables, qui n'avaient pas été détectés lors des essais cliniques, en sont souvent la cause. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) - qui a succédé à l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) - garantit l'efficacité, la qualité et le bon usage de l’ensemble des produits de santé destinés à l’homme (dont les médicaments) tout au long de leur cycle de vie. Pour tout renseignement sur le retrait ou la suspension d’un lot ou d’un médicament, elle tient à jour, par année, la liste des retraits de lots et de médicaments.


* 12 108 tonnes de médicaments non utilisés (périmés ou non) ont été collectés par les pharmacies en 2015 en France, soit une progression de 0,4 % par rapport à 2014.



sources : www.leparisien.fr - www.doctissimo.fr

article écrit le 27/09/2016

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

Le code postal est incorrect, merci de le saisir à nouveau

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...