Questions? Commentaires? Santé, beauté, soins… : les effets indésirables SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

effets indésirables - allergie produit cosmétique - allergie lentilles - douleurs stérilet - produits entretien dangereux pour la santé - intoxication alimentaire - infection

Santé, beauté, soins… : les effets indésirables

le 09 août 2017
Signaler rapidement et facilement un effet sanitaire indésirable est dorénavant possible. Le site signalement-sante.gouv.fr, destiné aux usagers, patients et professionnels de santé, a été spécialement pensé dans cet objectif. Mais quels sont les produits concernés ? SMATIS vous dit tout.

Les produits de santé

Qu’ils soient obtenus sur ordonnance ou non, tous les médicaments, y compris les médicaments homéopathiques, préparations magistrales, vaccins, médicaments à base de plante, et tous les dispositifs médicaux, tels que les lentilles de contact, thermomètres, compresses, dispositifs intra-utérins, implants mammaires, pompes à insuline, dialyseurs, lits médicalisés..., peuvent être à l’origine d’effets indésirables. Usagers, patients et professionnels de santé peuvent signaler sur le site signalement-sante.gouv.fr toutes les réactions nocives et non souhaitées, suspectées d’être liées à la prise d’un produit de santé, même si elles sont déjà mentionnées dans la notice. Il peut s’agir d’effets indésirables survenus dans les conditions normales d’utilisation ou en dehors. L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) prend alors, si nécessaire, des mesures préventives ou correctives. Pour exemple, l'ANSM a demandé récemment à la société Bayer de procéder au rappel des implants contraceptifs intra-utérins Essure auprès de tous les établissements de santé en raison d’effets indésirables constatés (maux de tête, douleurs anormales).


Les produits cosmétiques

Déodorant, savon de toilette, dentifrice, crème, maquillage, parfum, vernis… Les produits cosmétiques doivent toujours être utilisés avec précaution. En contact avec les parties superficielles du corps humain (peau, cheveux, ongles, lèvres, dents), leurs composants, qui permettent de nettoyer, parfumer, modifier l’aspect ou protéger les zones du corps, peuvent être agressifs et provoquer des réactions non souhaitées et souvent malheureuses : allergie, intoxication, inflammation, réaction anormale du corps. Les consommateurs sont concernés ainsi que les professionnels de la beauté (coiffeurs, esthéticiens). Toute réaction anormale peut être signalée sur le site signalement-sante.gouv.fr, que le problème survienne après l’usage, en condition normale d’un produit cosmétique, ou à la suite d’une utilisation non conforme au mode d’emploi. Grâce à ce signalement, des mesures préventives ou correctives peuvent être mises en place telles qu’une modification de la composition des produits, des recommandations d’emploi, la formulation d’une mise en garde, et le retrait d’un produit.


Les produits de la vie courante ou de l’environnement

Les produits de la vie courante, dont l’utilisation présente un danger potentiel pour la santé, sont nombreux. Les produits d’entretien et de nettoyage utilisés dans le cadre de la maison, ou encore ceux utilisés dans le jardin sont à manipuler avec précaution et parcimonie. Les produits destinés au bricolage, les produits d’habillement, les produits d’ameublement ou les matériaux de construction, peuvent également avoir des effets nocifs sur la santé du fait de leurs composants. Sans oublier les substances présentes dans l’environnement, ou produites par des agents présents dans l’environnement (plantes, baies, champignons), qui peuvent conduire à une intoxication ou à un effet néfaste sur la santé. Tout le monde peut signaler les effets indésirables liés à l’utilisation ou à l’exposition à ces produits. Les professionnels de santé en ont notamment l’obligation en cas d’intoxication grave.

A noter que les produits achetés sur Internet présentent les mêmes dangers.

Grâce aux données recueillies, les produits ou substances incriminés peuvent faire l’objet d’une meilleure information des usagers, d’une restriction de leur usage, voire être retirés du marché pour les plus dangereux.


Les actes de soins

Un acte de soin est pratiqué par un professionnel de santé dans un hôpital, une clinique, une structure d’hébergement et de soins, un cabinet de ville ou au domicile du patient. Il peut s’agir d’un diagnostic, d’actes de soins thérapeutiques, palliatifs, préventifs, éducatifs ou opératoires. Cela inclut également les actes médicaux à but esthétique.

Les effets indésirables, inhérents à des actes de soins, correspondent essentiellement à l’apparition d’infections qui surviennent au début ou à la fin de la prise en charge d’un patient par un professionnel de santé. La qualité des repas, le dysfonctionnement lors d’un transport sanitaire, ou encore les relations avec le personnel soignant, ne font pas partie des effets indésirables liés à des actes de soins. Il s’agit davantage d’inconvénients rencontrés dans la prise en charge d’un patient. Dans ce cas, des recours existent pour faire appliquer les droits d’usagers d’un patient, déposer une réclamation santé quant à une prise en charge dans un établissement de santé ou attirer l’attention sur des questions relatives à la sécurité, à la santé et au bien-être des patients. Signaler un événement indésirable survenu lors d’un acte de soin permet d’améliorer la qualité et la sécurité des soins. C’est un acte citoyen qui profite à tous.



source : solidarites-sante.gouv.fr

article écrit le 07/08/2017

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

Le code postal est incorrect, merci de le saisir à nouveau

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...