Questions? Commentaires? Sportifs : le certificat médical évolue SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

certificat medical - faire du sport - sports - licence sportive

Sportifs : le certificat médical évolue

le 29 septembre 2016
Professionnel du sport (moniteurs, plongeur, sapeur pompier ….), athlète de haut niveau, ou tout simplement sportif de loisir, nous sommes nombreux chaque année à nous rendre chez le médecin pour obtenir un certificat médical de non-contre-indication à la pratique sportive. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Smatis vous dit tout.

A quoi sert le certificat médical ?

Le certificat médical est délivré par un médecin à l'issue d'un examen rigoureux (voir plus loin). Il atteste de la bonne santé du patient à pratiquer tel ou tel sport, ou à défaut, de dépister d’éventuels facteurs de risques quant à en pratiquer un. D’une valeur contractuelle, voire juridique, le certificat médical est un acte qui engage la responsabilité du médecin sur le plan pénal, mais aussi civil et déontologique, ainsi qu’au regard du code de la Sécurité sociale. Unique et personnel, à caractère confidentiel, le médecin est tenu de le remettre en mains propres au patient concerné.


Comment se passe la visite (de non contre-indication) ?

La consultation se déroule par étapes. Le médecin interroge d’abord le patient sur ses antécédents personnels et familiaux. Il lui pose aussi des questions d’ordre général sur son hygiène de vie, ses vaccinations, ses traitements en cours, son alimentation, etc. Puis, il établit un bilan biométrique (taille, poids, mesure de l'IMC (indice de masse corporelle)), et ausculte le patient. Enfin, un examen morphologique et ostéo-articulaire (examen des os et des articulations) est pratiqué. Quelques exercices physiques (test de Ruffier) peuvent venir compléter la consultation afin de mesurer les performances cardiaques et artérielles du patient.


Ce qui a changé au 1er septembre 2016

Auparavant obligatoire, le certificat médical n’est dorénavant plus nécessaire pour les activités sportives facultatives proposées dans les collèges et lycées, ainsi que les activités d’EPS obligatoires dans les établissements scolaires. Inévitable pour toute nouvelle inscription à un club sportif (affilié à une fédération nationale), il ne l’est plus pour les réinscriptions, car sa durée de validité a été portée à 3 ans. Enfin, le certificat médical concerne désormais la pratique de plusieurs disciplines sportives, et non plus une seule.


Les exceptions

Le certificat médical annuel reste obligatoire pour certaines disciplines sportives. C’est le cas pour celles qui s'exercent dans un environnement spécifique, telles que l'alpinisme, la plongée, le parachutisme, la spéléologie. La boxe ou le rugby (à XV, XIII et  VII), sont des sports pratiqués en compétition, pouvant aller jusqu’à la perte de conscience, et de ce fait, font partie des exceptions. Les personnes pratiquant des sports nécessitant l'usage d'armes à feu ou à air comprimé, comme le biathlon, ou celles utilisant un véhicule terrestre à moteur ou un aéronef (à l'exception de l'aéromodélisme) continueront elles aussi de produire un certificat médical tous les ans pour obtenir une licence.



sources : sports.gouv.fr - www.dossierfamilial.com - www.conseil-national.medecin.fr

article écrit le 05/09/2016

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

Le code postal est incorrect, merci de le saisir à nouveau

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...