Questions? Commentaires? Végétarien, végétalien, vegan, ça veut dire quoi ? SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

végétarien - végétalien - vegan - végétarisme - végétalisme - veganisme - régimes alimentaires - pratiques alimentaires - habitudes alimentaires - salon bio vegan

Végétarien, végétalien, vegan, ça veut dire quoi ?

le 22 février 2017
Différentes raisons peuvent conduire une personne à modifier ses habitudes alimentaires : morales, écologiques, économiques, de santé, religieuses… . On ne naît pas végétarien, végétalien ou même vegan. On le devient. Mais connaissez-vous la différence entre ces 3 pratiques alimentaires ? Décryptage avec Smatis.

Je suis végétarien(ne)/le végétarisme

Le régime végétarien exclut la consommation de chair animale, c'est à dire la viande rouge, la viande blanche, la charcuterie, le poisson, les coquillages et les crustacés. Les oeufs et les produits laitiers (tels que les fromages, les yaourts, les pâtisseries, etc) sont toutefois tolérés dans la mesure où ces aliments n’encouragent pas la mise à mort de l’animal.

Quand on est végétarien, on priorise les céréales (blé, riz, maïs, orge, seigle, épeautre, avoine, millet), le quinoa, le soja (graines et tofu), les légumes secs (pois cassés, pois chiches, lentilles, fèves, haricots), les algues, les légumes et les fruits (frais et secs).

Riche en glucides et en antioxydants, et pauvre en acides gras saturés, le régime végétarien serait un excellent facteur de protection contre les maladies cardiovasculaires, les maladies intestinales, les infarctus, ou encore certains cancers.

Attention toutefois : une alimentation végétarienne n'est pas indiquée chez les enfants et les femmes enceintes.

Au quotidien, être végétarien n’est pas contraignant. Il suffit de connaître l’apport énergétique des aliments pour pallier, par exemple, les possibles carences en fer. Les restaurants végétariens sont aussi bien pratiques quand on n’a pas envie de cuisiner !


Je suis végétalien(ne)/le végétalisme

A la différence du végétarisme, le végétalisme est un régime alimentaire qui ne comporte que des aliments issus du monde végétal. Les végétaliens rejettent donc les viandes, les poissons, les fruits de mer mais aussi les produits laitiers, les œufs et d'autres produits d'origine animale, comme le miel.

Le régime végétalien est basé sur la consommation des produits céréaliers, des fruits, des légumes, des noix et des légumineuses (lentilles, pois, fèves, haricots, lupin, soja...).

Grâce aux sels minéraux et vitamines des végétaux, adopter un régime végétalien protégerait contre le risque de développer un cancer, éviterait les maladies cardiovasculaires, les infarctus et l’hypertension.

Le régime strictement végétalien n’est toutefois pas recommandé chez l'enfant et le jeune adulte, la femme enceinte et la personne âgée.

En pratique, le végétalisme est un régime assez difficile à suivre. Très souvent, un végétalien ne se limite pas aux produits qu’il consomme, il milite en faveur des animaux. C’est pourquoi la plupart des végétaliens optent après coup pour le veganisme.


Je suis vegan(e)/le veganisme

Le veganisme est avant tout un mode de vie. Cela consiste à bannir l’exploitation, la souffrance et la cruauté faites envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, se vêtir, se divertir, etc. Le régime vegan exclut la consommation de tout animal et de ce qu’il produit. Il se base uniquement sur la consommation de produits végétaux. En plus d’être végétaliens, les vegans refusent le port de vêtements faits de matières premières provenant des animaux (fourrure, cuir, laine, soie, etc), et n’utilisent pas de produits d’hygiène (cosmétiques) et d’entretien testés sur les animaux.

Même si le veganisme rencontre de plus en plus d'adeptes, il reste une philosophie de vie souvent mal comprise. Beaucoup de vegans sont confrontés à des réactions ou commentaires déplacés. Ils sont souvent considérés comme des “extrémistes” déconnectés de la réalité. Pourtant, on ne devient pas vegan du jour au lendemain. C’est un choix de vie qui nécessite une période de transition durant laquelle il faut être prêt à pouvoir faire des concessions et à changer toutes ses habitudes alimentaires, vestimentaires, cosmétiques, etc.

En attendant le Salon Bio & Vegan qui se tiendra à Paris du 17 au 20 mars 2017, il existe une liste de liens pratiques pour être vegan au quotidien sans contrainte.



sources : sante.lefigaro.fr - www.e-sante.fr

article écrit le 13/02/2017

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

Le code postal est incorrect, merci de le saisir à nouveau

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...