Questions? Commentaires? Comment se protéger des microbes au bureau ? SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

microbes - bactéries - infections - virus - santé au travail

Comment se protéger des microbes au bureau ?

le 29 octobre 2018

Au bureau, les microbes ne se trouvent pas forcément là où on les attend. Outre la cuvette des wc et le réfrigérateur commun, d’autres endroits recèlent de bactéries. Des mesures d’hygiène simples existent pourtant, qui permettraient de préserver une bonne santé au bureau.

Le clavier d’ordinateur est porteur de bactéries

Le clavier d’ordinateur est l’outil de travail que les salariés sédentaires utilisent le plus dans leurs tâches quotidiennes. Rien d’anormal donc à ce que bon nombre de bactéries s’incrustent et envahissent les touches du clavier. Entre la poussière, les cellules cutanées des mains et la transpiration, 3 295 bactéries peuvent envahir un clavier d’ordinateur par centimètre carré ! La solution ? Utiliser un nettoyant spécial écran et clavier, ou des lingettes imprégnées pour écran et clavier, au moins une fois par semaine, en ayant veillé à éteindre l’ordinateur au préalable.


La fontaine à eau favorise les contaminations

Qu’elle soit équipée d’une bonbonne ou raccordée au réseau de distribution classique, la fontaine à eau peut contenir un certain nombre de bactéries (telles que des substances chimiques, des micro-organismes, etc) qui favorisent les contaminations et les risques d’infections. A cela s’ajoute une fréquentation importante, et la fontaine à eau se transforme en un véritable terrain de jeu pour les virus. La solution ? Préférer remplir un verre à la fontaine plutôt que de remplir une bouteille directement au bec verseur de la fontaine, et changer de verre à chaque fois si possible.


Les objets communs favorisent les maladies infectieuses

Les objets manipulés par plusieurs personnes sont des nids à bactéries. C’est en touchant un objet public, alors qu’il est déjà contaminé, que l’on peut contracter une infection bactérienne et développer une maladie infectieuse telle qu’un rhume, la grippe ou une gastro-entérite. Les objets publics, manipulés par plusieurs personnes, peuvent être par exemple les boutons d'ascenseur, les poignées de portes, les interrupteurs, etc. La solution ? Se laver régulièrement les mains ou avoir sur soi un gel hydroalcoolique pour les mains sans rinçage ni essuyage.

-> Découvrez : Les fausses excuses pour éviter le vaccin antigrippal


Le stylo est LE nid à microbes

Au bureau, tout le monde se sert d’un stylo. Oui mais voilà, le stylo est l’objet dont on se sert un peu partout et qui traîne justement aussi un peu partout. Tantôt placé dans un pot à crayons, tantôt récupéré par terre, tantôt coincé entre les doigts, et même tantôt inséré dans la bouche, le stylo favorise le développement d’infections bactériennes, et que l’on s’échange de surcroît ! La solution ? Ne plus mordre son stylo, se laver fréquemment les mains, et dans une mesure plus fantaisiste, s’équiper d’un stylo antibactérien (que l’on gardera sur soi).

-> A lire aussi : Les 5 mauvaises habitudes de travail à perdre


sources : www.e-sante.fr - www.journaldunet.com - inpes.santepubliquefrance.fr

article écrit le 26/09/2018

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...