Questions? Commentaires? Dentistes : consultations, remboursement des soins, etc. SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

Consultation chez un dentiste

Dentistes : consultations, remboursement des soins, etc.

le 24 mai 2019

Bien que craint par une majorité des Français, consulter un dentiste est pourtant nécessaire pour veiller à la bonne santé de nos dents et de notre bouche en général. Le rôle de ce spécialiste est de guérir et de faire de la prévention sur les problèmes bucco-dentaires : caries, plaque dentaire, maladies parodontales et gingivales. Il est donc important d’aller voir son dentiste, d’autant plus que notre dentition prend une place importante dans notre vie relationnelle. L’Ordre des chirurgiens-dentistes contrôle et réglemente la profession de dentiste.

La consultation chez un dentiste

Si c’est votre premier rendez-vous, votre dentiste va commencer par examiner votre bouche. À la suite de cela, il peut effectuer une ou plusieurs radiographies afin d’analyser plus précisément vos dents et l’os des maxillaires. Enfin, il vous posera alors des questions sur votre santé et sur vos antécédents personnels et familiaux (diabète, perte de dents, hypertension...). Il vous posera également des questions pour bien comprendre vos habitudes alimentaires et votre mode de vie (tabac, alcool).


Avec son équipement et ses connaissances, le dentiste s’occupe du traitement des caries, des abcès, du détartrage et de la dévitalisation des dents. Il intervient minutieusement pour reconstituer des dents, poser des couronnes et des prothèses dentaires. Il fait également des interventions chirurgicales et prescrit des traitements sur ordonnance.


Le chirurgien-dentiste peut être spécialisé en orthodontie ou en parodontie :

  • Spécialisé en orthodontie : il traite sur une longue durée les anomalies de position des dents.
  • Spécialisé en parodontie : il traite les tissus de soutien de la dent (gencive, tissu osseux et ligament parodontal).

 

Quand faut-il consulter un dentiste ?

Il est nécessaire de consulter un dentiste au moins une fois par an pour un adulte et deux fois par an pour un enfant. Cela permet au spécialiste d’effectuer un contrôle visuel ou radiologique afin de procéder à un détartrage dentaire annuel. Il pourra également vous conseiller sur le choix de votre brosse à dents et sur la façon de vous les brosser. En effet, une bonne technique de brossage permet maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire.

N’attendez pas de ressentir des douleurs pour consulter. Dès que vous remarquez un changement buccal (dent sensible, mauvaise haleine, impression de mobilité ou encore des gencives qui saignent), n’hésitez pas à consulter.

 

Contrairement à d’autres spécialistes, vous n’êtes pas obligés de d’abord prendre rendez-vous avec votre médecin traitant avant de consulter un chirurgien-dentiste. Seuls les actes chirurgicaux lourds nécessite de passer par votre médecin traitant.


Quels sont les remboursements ?

Pour une consultation chez un dentiste ou un médecin stomatologiste, vous serez remboursé à hauteur de 70 %, sur la base de tarifs conventionnés.

Les consultations de ces spécialistes peuvent faire l’objet de dépassements d’honoraires si :

  • le dentiste dispose d’un droit permanent à dépassement,
  • le médecin stomatologiste exerce en secteur à honoraires libres,
  • le patient a des exigences particulières (horaires spécifiques...).

L’Assurance maladie demande aux chirurgiens-dentistes et médecins stomatologistes ayant des dépassements d’honoraires, d’informer préalablement leurs patients. Ces dépassements ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie. Le remboursement se fait uniquement sur la base du tarif conventionnel. Vous pourrez être remboursés des dépassements d’honoraires par votre mutuelle santé, si cela est prévu dans le contrat.


Toutes les mutuelles ne prennent pas en charge les dépassements d’honoraires. Par exemple, un contrat de complémentaire santé à 100 % prendra seulement en charge le ticket modérateur. C’est-à-dire la différence entre le montant remboursé par la Sécurité sociale et les frais réels. À l’inverse, un contrat à 150 % prendra une plus grande partie en charge que le ticket modérateur.


Exemple de remboursement :

Une consultation chez un chirurgien-dentiste facturée 40€ (il est autorisé à pratiquer des dépassements d’honoraires), vous serez remboursé 16,10€. En effet, cela correspond à 70 % du tarif conventionné qui est de 23€.

Ensuite, si vous avez un contrat de mutuelle santé à 100 %, votre remboursement sera complété à hauteur de 100 % du tarif conventionné de 23€, soit 6,90€. Il vous restera donc un reste à charge de 17€.

Mais si vous bénéficiez d’un contrat de mutuelle à 150 %, vous serez remboursé à hauteur de 150 % du tarif conventionné de 23€, soit 18,40€. Il vous restera 5,5€ à votre charge.


La prise en charge des dépassements d’honoraires dépend donc de votre niveau de couverture auprès de votre mutuelle. Il est nécessaire de vous couvrir en fonction de vos besoins en termes de soins de santé. Dans le cas contraire, réfléchissez à changer de complémentaire santé pour souscrire à une offre qui vous corresponde, que ce soit au niveau des prestations ou du prix. Enfin, la réforme du 100 % santé va progressivement permettre d’accéder aux soins dentaires sans reste à charge.


Source : ordre-chirurgiens-dentistes.fr

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...