fbpx

La mutuelle qui réveille l'assurance !

Avis Mutuelle Smatis sur ekomi.fr
guide mutuelle santé
Accueil » Guide mutuelle santé » Prendre soin de son cerveau

Prendre soin de son cerveau aujourd’hui

« Mais où ai-je la tête ? » « Je perds la tête… ». Que ferions-nous sans notre tête, ou plutôt, sans notre cerveau ?
Le cerveau représente une infime partie de notre corps. Pourtant, il est un organe essentiel à celui-ci.
Votre complémentaire santé SMATIS vous conseille pour mieux comprendre votre cerveau afin de pouvoir le protéger. À appliquer sans modération, car vous pourriez en avoir besoin encore pendant de longues années !

Nourrir son cerveau, un acte indispensable

Votre cerveau, comme votre corps, a besoin d’être nourri. Aucun médicament ne remplacera ce que vous pourrez lui apporter au quotidien. Si vous souhaitez accomplir des tâches sans difficulté, il est essentiel de l’alimenter en « carburant ». Comme pour le corps, protéines, glucides et lipides composent ce carburant.
Le sucre lent aide, en effet, votre cerveau à traiter les informations. Au petit déjeuner, vous l’absorberez sous forme de céréales, de pain. Au dîner, consommez du riz, des lentilles ou des pâtes.
Les protéines, non stockées par votre organisme, contiennent des acides aminés qui construisent les cellules de votre cerveau. Les oeufs, viandes, soja et fromages à pâte cuite, servis pendant vos repas, l’aideront en ce sens. Mais n’oubliez pas aussi de privilégier les poissons et fruits de mer, comme les harengs, saumons, maquereaux et sardines, qui permettent de lutter contre les dégénérescences grâce à leur richesse en omégas.
Les acides gras participent, quant à eux, à la construction de la membrane des neurones. Un peu dépressif ? Il peut s’agir d’un manque d’oméga 3 !

Doper son cerveau, pourquoi pas ?

Si vous craignez de manquer de « nutriments » essentiels à votre cerveau, vous pouvez charger temporairement votre alimentation en vitamines ou minéraux pour vous aider à rattraper le retard. Chaque vitamine apporte, par exemple, son lot en énergie et contribue, à sa façon, à l’entretien de notre matière grise. Par exemple, la vitamine B9 évite les pertes de mémoire. Inutile, toutefois, d’en prendre en complément si vous consommez amandes, œufs, choux, épinards, poireaux… Une carence en vitamine B12 serait à l’origine de troubles neurologiques. La vitamine C, présente dans les agrumes, kiwis, choux… apporte ce qu’il faut à votre cerveau pour aider la connexion entre les neurones. La vitamine E les empêche de vieillir grâce à son effet antioxydant, par ailleurs obtenu avec les épinards, œufs, noisettes, soja, huiles de germe de blé…
Enfin, l’eau, comme toujours, est le nutriment nécessaire à notre cerveau déjà constitué de 80 % d’eau. Vous êtes déshydraté ? Votre efficacité pourra vite diminuer d’un quart.

Attention : tout cela doit être effectué sur de courtes périodes, en évitant des associations dont les effets pourraient se révéler négatifs. Dans tous les cas, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui vous conseillera les bons compléments alimentaires.

Vous souhaitez bénéficier d'une couverture complète et adaptée à vos besoins ? 

Ménager son cerveau, un plus !

Si l’on veut éviter la détérioration des cellules du cerveau, il faut le ménager. Trop de stress et c’est un peu de mémoire qui s’en va. Ce petit organe doit, pour bien travailler jour et nuit, être choyé. Un bon sommeil réparateur, d’une durée suffisante et sans perturbation – l’endormissement avec la télévision est à proscrire – fait partie des gestes d’hygiène de vie indispensables. Si vous avez besoin de huit heures de sommeil, vous devez respecter ce temps pour vous offrir une journée d’efficacité le lendemain. Vous n’arrivez pas à vous endormir ? Fuyez en tout cas les somnifères, et préférez la marche, la lecture… pour vous détendre tout simplement.

Vous souhaitez en faire un peu plus ? Votre cerveau a besoin d’être davantage sollicité ? Tendance, la gymnastique du cerveau n’est pas qu’un effet de mode. C’est aussi un moyen d’entretenir le cerveau en lui imposant des exercices différents de ceux que vous pratiquez au quotidien. De nombreux logiciels ou consoles sont disponibles dans le commerce. Toutefois, il suffit parfois d’avoir des réflexes tels qu’apprendre les numéros de téléphone par cœur, fredonner des chansons en entier, ou même jouer à des jeux de logique comme les échecs, sudoku, etc.

Et n’oubliez pas, plus vous utiliserez votre cerveau, moins vous l’userez… bien au contraire !

Guides populaires