Questions? Commentaires? Ergothérapeute, définition, rôle, tarifs, tout savoir SMATIS
En activant les services, vos données seront transmises à des tiers.

Activer en permanence et accepter la transmission de données :

Séance d'ergothérapie

Ergothérapeute, définition, rôle, tarifs, tout savoir

le 10 juillet 2019

L'ergothérapeute est un spécialiste paramédical qui agit auprès des personnes en situation d’handicap moteur et/ou psychomoteur afin de les aider dans leur vie quotidienne. Il peut intervenir sur des bébés comme sur des personnes âgées ayant un trouble neurologique, traumatologique, psychique ou rhumatologique. Il faut savoir que “ergothérapie” est un mot venant du grec “ergon” et “therapia” signifiant activité et traitement. En 2016, on dénombrait plus de 10 000 ergothérapeutes en France, dont 60 % en milieu hospitalier.

Les ergothérapeutes exercent sur prescription médicale. Ce sont des experts de la réadaptation qui adaptent leurs soins et leurs activités éducatives en fonction des besoins de leurs patients. Ils peuvent être sollicités par des personnes limitées dans leurs capacités de se déplacer, de travailler, de prendre soin d’elle ou de communiquer. Ils interviennent en rééducation post-traumatique ou en réadaptation. Ils réalisent diverses activités avec les patients, travaillent sur l’aménagement du lieu de vie ou encore en réalisent des attelles adaptées. Son rôle est de permettre aux personnes d’être les plus autonomes possibles, tout en garantissant leur sécurité.


Selon les pathologies, le spécialiste aide les patients à récupérer leurs capacités ou leur apprend à faire autrement pour réaliser les activités de tous les jours. Pour l’aider dans son travail, l’ergothérapeute collabore avec d’autres médecins et d’autres spécialistes (orthophonistes, oto-rhino-laryngologistes, etc). Cela lui permet de coordonner les soins des patients afin d’obtenir de meilleurs résultats.


Pour devenir ergothérapeute, il faut obtenir un diplôme d'État suite à trois années d’études après le baccalauréat. Cette formation est enseignée dans des instituts agréés en collaboration avec des universités. Pour être admis, il faut passer le concours d’entrée ou avoir suivi une première année d’études de santé à l'université.


Quand peut-on consulter un ergothérapeute ?

Avant de vous rendre chez votre ergothérapeute, munissez-vous des documents permettant au spécialiste de bien comprendre votre situation médicale. On trouve des ergothérapeutes dans les hôpitaux, dans les établissements pour personnes âgées, dans les centres de rééducation ou alors en cabinet libéral.


L’ergothérapie est prescrite par le médecin traitant pour ceux ayant des troubles comme : 

  • les retards de développement des enfants,
  • les problèmes psychomoteurs,
  • les troubles moteurs liés à l’âge,
  • la sclérose en plaques,
  • l’autisme
  • la polyarthrite rhumatoïde,
  • la maladie d’Alzheimer,
  • des malformations,
  • le polyhandicap.


Vous pouvez également le solliciter dans d’autres conditions, comme pour une invalidité temporaire, suite à une blessure voire en prévention d’une blessure.


Pour mieux comprendre la pathologie et le degré d’invalidité de la personne, l’ergothérapeute va déterminer quelles sont les difficultés rencontrées par la personne au quotidien. Pour cela, il va la mettre dans différents cas de situations réelles. De plus, il va analyser l’environnement de vie de la personne afin d’optimiser et de réaménager les différents lieux de vie. Enfin, il va mettre en place différents exercices que le patient devra suivre pour sa réadaptation. Ces exercices peuvent être très variés, avec de la poterie pour rééduquer la gestuelle ou des activités ludiques pour réadapter les enfants à certaines tâches.


La Sécurité sociale prend en charge les séances d'ergothérapie, à condition qu’elles soient réalisées dans un hôpital, dans un établissement spécialisé ou à domicile. 

SI vous choisissez un spécialiste en libéral, vous ne pourrez pas prétendre à un remboursement. En effet, cette profession n’est pas conventionnée avec l’assurance-maladie. Pour une séance, il faut compter environ 50 € par heure et 170 € pour un bilan.


Il est possible de bénéficier d’aides au financement de ces soins. Si vous êtes éligible, ces allocations peuvent être versées par :

  • les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH),
  • les Caisses Primaires d'Assurance Maladie (CPAM),
  • la Mutualité Sociale Agricole (MSA),
  • des mutuelles santé proposent également des remboursements pour des séances d'ergothérapie.




Sources : anfe.fr / DREES

CONTACTEZ-NOUS !


0977 400 400

appel non surtaxé

ON VOUS RAPPELLE GRATUITEMENT

CONTACTEZ-NOUS !


 

MERCI DE PATIENTER QUELQUES INSTANTS.

Loading...