fbpx

La mutuelle qui réveille l'assurance !

Avis Mutuelle Smatis sur ekomi.fr
guide mutuelle santé
Accueil » Guide mutuelle santé » Naturopathie

Qu’est-ce que la naturopathie ?

La naturopathie est reconnue par l’OMS comme 3ème médecine traditionnelle après la médecine chinoise et la médecine ayurvédique (indienne). A l’instar de ces médecines, la naturopathie est une discipline holistique (qui prend en compte l’ensemble du corps et de l’esprit) qui agit sur la cause de la maladie, et non sur le symptôme. En France, elle est considérée comme faisant partie des médecines douces.

En quoi consiste la naturopathie ?

C’est avant tout une médecine préventive qui vise à rétablir ou conserver la santé. Le naturopathe fait souvent un bilan de vitalité visant à mesurer les carences ou les surcharges afin de rééquilibrer le patient. Tous les traitements proposés seront naturels, c’est la base de sa pratique, et le naturopathe aura pour but de “rééduquer” le patient à une bonne hygiène de vie dans le but de renforcer sa capacité d’auto-guérison.

De par son nom, la naturopathie définit tout ce qui est naturel comme bon et tout ce qui ne l’est pas comme nocif. Elle repose sur 4 grands principes :

  • Primum non nocere : d’abord ne pas nuire, selon Hippocrate : face à la maladie il faut garder deux choses à l’esprit : faire du bien ou au moins ne pas faire de mal
  • Vis medicatrix naturae : le pouvoir de la guérison de la nature : aider le corps à retrouver seul la santé
  • Tolle causam : traiter la cause : toujours rechercher l’origine du mal-être
  • Docere : enseigner : apprendre au patient comment rester en bonne santé

Pour parvenir au résultat souhaité, la naturopathie apporte des solutions dans les domaines de la nutrition, de l’exercice physique et de la gestion du mental.

Vous souhaitez bénéficier d'une couverture complète et adaptée à vos besoins ? 

Quelles sont les limites de la naturopathie ?

Comme beaucoup de disciplines dites médicales, la naturopathie n’est pas considérée partout de la même façon. Dans certains pays, comme les Etats-Unis, les naturopathes sont assimilés à des médecins, ils ont le droit de prescrire des médicaments et des examens, ce qui soulève de violentes controverses au sein du corps médical. En France, la naturopathie commence juste à se développer, et ne bénéficie pas encore de la notoriété de l’ostéopathie ou de l’acupuncture par exemple. Les formations à cette discipline sont très hétéroclites, il faut donc être particulièrement vigilant et ne pas hésiter à demander au praticien quelles études il a suivi.

La naturopathie vient surtout se placer comme une médecine complémentaire, pouvant apporter un plus dans le traitement médical courant, aux côtés de disciplines comme la biokinergie ou l’hypnose. Elle peut également être un très bon allié des cures thermales.
Le naturopathe n’a pas non plus de formation en ce qui concerne les manipulations du corps, il ne traitera pas la douleur en pratiquant des massages ou la pose d’aiguilles. A moins qu’il ne possède une double formation dans ce sens.

La naturopathie est donc une médecine qui se développe mais qui est souvent la cible de critiques pour le manque d’homogénéité de ses praticiens. La prudence reste donc de mise, même si c’est une discipline intéressante pour son côté holistique et empathique qui engage le patient à prendre soin de lui-même.