Bien organiser ses obsèques

Les étapes de l’organisation d’obsèques

Lorsqu’un être cher décède, l’organisation des obsèques est une étape importante pour rendre hommage au défunt et accompagner ses proches dans leur deuil.  

Cependant, l’organisation et le financement des funérailles peut être une tâche difficile à réaliser dans un moment aussi difficile. A cela se rajoute le financement des obsèques qui peut représenter un budget important. 

La déclaration de décès

Lorsqu’un proche décède, la déclaration de décès est l’une des premières étapes à accomplir pour entamer les démarches administratives nécessaires. Cette déclaration doit être effectuée dans les 24 heures suivant le décès, et doit être faite par un médecin, un officier d’état civil ou une personne autorisée par le maire de la commune où le décès a eu lieu. La déclaration de décès doit contenir plusieurs informations importantes, telles que le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance du défunt, ainsi que la date, l’heure et le lieu de son décès.

Cette déclaration doit être effectuée dans les 24 heures suivant le décès

Une fois la déclaration de décès effectuée, il est possible de demander des copies de l’acte de décès, qui seront nécessaires pour effectuer certaines démarches comme la clôture des comptes bancaires du défunt ou le règlement de sa succession. Il est donc important de ne pas négliger cette étape et de la réaliser dans les délais impartis afin de faciliter les démarches ultérieures. 

Bien organiser ses obsèques

Le choix du type d'obsèques

Si vous êtes amenés à organiser des obsèques, vous devez tenir compte des dernières volontés du défunt. Si ce dernier n’a laissé aucune indication sur ses choix, c’est à vous que revient la décision entre inhumation et crémation. 

L’inhumation consiste à enterrer le corps dans un cimetière ou un mausolée. Cette option permet aux proches de visiter la tombe et de se recueillir en privé.  

 La crémation consiste à brûler le corps et à récupérer les cendres dans une urne funéraire. Cette option est généralement moins coûteuse que l’inhumation et offre une plus grande flexibilité quant à la disposition des cendres.  

Enfin, il est possible d’opter pour une cérémonie laïque ou religieuse, en fonction des convictions du défunt et de sa famille. Quel que soit le choix que vous faites, il est important de prendre le temps de réfléchir à ce qui conviendra le mieux à votre situation personnelle, à vos croyances et celles du défunt. 

La préparation de la cérémonie

La préparation de la cérémonie funéraire est une étape importante dans l’organisation des obsèques d’un proche. Cette étape consiste à choisir le type de cérémonie (laïque ou religieuse), le lieu où elle aura lieu (église, crématorium, maison funéraire…) ainsi que les différentes étapes qui la composeront. Dans le cas d’une cérémonie religieuse, il sera nécessaire de prendre contact avec un représentant religieux pour organiser la cérémonie en fonction des traditions de la religion du défunt. Dans le cas d’une cérémonie laïque, il est possible de faire appel à un officiant de cérémonie civile qui pourra vous accompagner dans l’organisation et la préparation de la cérémonie. 

Cette étape consiste à choisir le type de cérémonie (laïque ou religieuse), le lieu où elle aura lieu (église, crématorium, maison funéraire…) ainsi que les différentes étapes qui la composeront.

Il est également important de choisir les éléments qui composeront la cérémonie, tels que la musique, les discours ou les lectures qui seront prononcés. La préparation de la cérémonie peut également inclure le choix des fleurs, des photos et des objets qui seront présentés lors de la cérémonie. La participation de proches et de membres de la famille à la cérémonie peut également être envisagée, que ce soit par la lecture de poèmes, de lettres ou par des hommages personnels. 

L'inhumation ou la crémation

Le choix entre l’inhumation et la crémation est une décision importante à prendre lors de l’organisation des obsèques d’un proche. 

L’inhumation consiste à enterrer le corps du défunt dans un cimetière ou un mausolée, tandis que la crémation consiste à brûler le corps pour récupérer les cendres dans une urne funéraire. 

Le choix entre l’inhumation et la crémation dépend souvent de la religion ou des convictions personnelles du défunt et de sa famille. Certaines religions interdisent la crémation, tandis que d’autres la considèrent comme une pratique acceptable. Il peut également y avoir des raisons pratiques ou financières qui influencent le choix entre l’inhumation et la crémation. 

L’inhumation offre la possibilité de rendre visite à la tombe du défunt et de se recueillir en privé. Cependant, elle peut également être plus coûteuse que la crémation, car elle nécessite l’achat d’une concession funéraire.  

La crémation, quant à elle, est souvent moins chère et offre une plus grande flexibilité quant à la disposition des cendres. Elles peuvent être déposées dans une case d’un columbarium ou bien dispersées dans un jardin du souvenir ou encore un lieu choisi par le défunt (en pleine nature, en mer) 

Les démarches administratives

Les démarches administratives font partie intégrante de l’organisation des obsèques d’un proche. Elles comprennent plusieurs étapes et peuvent varier en fonction de la situation personnelle du défunt. 

La première étape consiste à déclarer le décès auprès de la mairie du lieu de décès. Cette déclaration doit être effectuée dans les 24 heures suivant le décès et peut être faite par un proche ou par le personnel médical présent au moment du décès. Une fois le décès déclaré, la mairie délivre un acte de décès qui sera nécessaire pour la suite des démarches administratives. 

Il est également nécessaire de prévenir les différents organismes, tels que la sécurité sociale, les caisses de retraite, les mutuelles, les assurances, les banques, les impôts, etc. Cela permet de suspendre les paiements ou les prélèvements en cours et d’effectuer les formalités nécessaires pour le règlement des dettes et des éventuelles prestations à verser. 

Pour vous accompagner dans l’organisation des obsèques, prenez contact avec un opérateur funéraire. Il se chargera également de certaines démarches administratives, telles que la demande d’autorisation d’inhumation ou de crémation auprès de la mairie et la prise en charge du transport du corps. 

La première étape consiste à déclarer le décès auprès de la mairie du lieu de décès. Cette déclaration doit être effectuée dans les 24 heures suivant le décès et peut être faite par un proche ou par le personnel médical présent au moment du décès.

Il peut être nécessaire d’effectuer d’autres formalités administratives, telles que la déclaration de succession, la demande de pension de réversion ou encore la demande de versement du capital décès. Ces formalités peuvent être complexes et nécessitent souvent l’aide d’un professionnel tel qu’un notaire ou un avocat spécialisé. 

Pour faciliter le suivi des toutes les démarches et éviter les erreurs, n’hésitez pas solliciter des professionnels.  Conseillers funéraires, notaires sont là pour vous assister tout au long des différentes étapes. 

Découvrez aussi...
Yannis Murguet, Expert en santé et prévoyance, Yannis met tout son savoir-faire à votre service pour repérer le meilleur de la protection sociale, et vous partager ses conseils en santé et prévoyance.
Écrit par
Yannis Murguet
Expert en santé et prévoyance, Yannis met tout son savoir-faire à votre service pour repérer le meilleur de la protection sociale, et vous partager ses conseils en santé et prévoyance.
Nous vous confirmons que vous serez rappelé
par l'un de nos conseillers !
Merci et à très bientôt !
Je me fais rappeler
Nous vous protégeons au quotidien, vos données personnelles aussi. Vous disposez de droits sur les informations vous concernant. Pour plus d’informations, consultez notre politique de protection des données personnelles.
* Champs requis
ne famille heureuse d'avoir souscrit à leur complémentaire santé chez la mutuelle Smatis.